Mini Test : Mini Metro

Un Mini Test, pour un Mini Metro.

Difficile d’écrire un avis construit sur ce Mini Metro, tant le principe même du jeu et son aspect minimaliste le rendent si particulier. Pourtant, si cette année je devais octroyer la palme du jeu le plus chronophage, ce serait bien pour celui-là. Disponible depuis peu sur Steam en version définitive (il était jusqu’à présent en early access) pour seulement 9,99€, Mini Metro est à la base un petit jeu créé lors de la 26ème édition du Ludum Dare (compétition de développement de jeux vidéo avec une limite de temps et un thème imposé) qui avait pour thème le minimalisme. C’est en suite qu’il va être développé pour devenir un « vrai » jeu.

Capture 1
Capture : Coffee Quest

Mini Metro est donc un simulateur de gestion de ligne de métro. Dit comme ça c’est pas très sexy je vous l’accorde, surtout quand on voit les images qui ressemblent fortement à un schéma sous Paint. Cependant, s’arrêter à ce simple constat serait une terrible erreur chers amis.

Le principe de base est très simple, créer des lignes de métro de différentes couleurs afin de desservir les usagers dans différentes stations. Des figures géométriques sont utilisées pour représenter les stations et des lignes de différentes couleurs pour les rames. Concernant les passagers, ils sont représentés par la forme de la station dans laquelle ils souhaitent aller, par exemple sur une station en forme de cercle se trouvera un passager carré voulant aller dans une station carré. On commence ainsi notre partie avec seulement trois stations (à la base un cercle, un triangle et un carré)  et trois lignes disponibles (pouvant aller jusqu’à 7 lignes au total).

Londres (945)
GIF : Coffee Quest

Une fois nos lignes établies, il est tout à fait possible de mettre sur pause et de toutes les détruire pour construire des lignes plus cohérentes avec les nouvelles stations qui apparaissent. Là est tout l’intérêt du jeu : s’adapter à une meilleure gestion du trafic afin que chaque ligne desserve ou se rejoigne pour délivrer les usagers à bon port. Cependant, les lignes ne peuvent se croiser entre elles et il faudra ainsi réfléchir à les optimiser.

Des bonus sont disponibles au fur et à mesure de l’avancée du jeu, permettant au choix d’avoir une nouvelle locomotive que l’on pose où on le souhaite, d’avoir un wagon pour créer des locomotives pouvant accueillir plus d’usagers, ou tout simplement d’avoir la possibilité de créer une ligne supplémentaire. La carte, vide de tout autre élément graphique, comporte tout de même des cours d’eau selon les villes qu’il faudra franchir à l’aide de tunnels ou de ponts, qui sont également des bonus sélectionnables. Si une station apparaît aléatoirement derrière un cours d’eau et que vous ne pouvez pas y accéder, autant dire que votre partie est finie. Il faudra alors bien réfléchir à quel bonus choisir quand on nous le propose.

Capture 4

La partie de Mini Metro se termine quand une station se retrouve engorgée et que les passagers ne peuvent être desservis, ce qui peut vous arriver très vite sans une bonne organisation.

Une dimension scoring est ainsi présente, le jeu calculant à l’aide de nombreuses statistiques le nombre de passagers desservis et en combien de temps et ce dans les différentes villes disponibles, car Mini Metro n’est pas un jeu avare en contenu. Douze villes sont disponibles avec différentes configurations, quatre de base et le reste à débloquer. De plus, trois modes de jeu sont également disponible. Le mode « normal » qui est celui que je parle depuis le début de cette article, le mode « sans fin » qui nous autorise à continuer après avoir perdu et pour finir le mode « extrême », où il est impossible de réorganiser nos lignes en cours de partie (et ainsi l’optimiser dès le départ).

En conclusion, je ne peux que vous conseiller de vous jeter sur Mini Metro qui vous occupera de longues heures durant. Un véritable coup de cœur chronophage qui mérite ce que je vais appeler le « Coffee Quest Approved ».

4 réflexions sur “ Mini Test : Mini Metro ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s