Colony : Bilan de la saison 1

Voilà, Colony la nouveauté commencée en Janvier sur chaîne USA Network vient de se terminer. Je vous l’avais présenté dans les nouvelles séries à surveiller quand elle a démarré et il est aujourd’hui temps de réaliser son bilan au terme de sa première saison 🙂

Synopsis :

Dans un futur proche, les extraterrestres ont colonisé la Terre. Et pourtant, la plupart des humains ne savent pas à quoi ces aliens ressemblent, les personnes chargées de faire régner l’ordre étant des collaborateurs. A Los Angeles, les Bowman vivent comme beaucoup d’autres sous une menace constante. Lorsque le passé de Will, le père de la tribu, remonte à la surface, le gouverneur du secteur offre à cet ancien du FBI de mettre ses compétences à profit pour étouffer la progression de la résistance. Alléchés par la possibilité de retrouver leur fils cadet disparu depuis le jour de l’occupation, Will et son épouse Katie vont devoir prendre la plus difficile décision de leur existence. Choisiront-ils de collaborer… ou de résister ?

Colony-ProgressColony-Defend

Critique :

C’est en cherchant des informations sur le net que j’ai découvert que Colony était à la base une série censée se dérouler dans les année 40 pendant l’Occupation Allemande à Paris. Les créateurs Carlton Cuse (co-créateur de Lost) et son acolyte Ryan Condal se sont en effet procuré des images de l’Occupation où ils pouvaient voir des parisiens à la terrasse d’un café avec des soldats allemands en train de patrouiller. Fascinés par ces personnes essayant de vivre une vie « normale » au milieu d’une situation extrême, les deux comparses lancent alors le projet Colony.

Probablement pas assez vendeur pour la chaîne, Colony abandonne les années 40 pour se situer dorénavant à nos jours. Adieu l’Occupation Allemande, bonjour l’occupation aliens. Adieu Paris, bonjour Los Angeles. Cependant, ce changement de cadre et d’occupant ne change en rien les propos et les parallèles prévus au départ, qui est de prendre du recul sur l’humanité à travers son Histoire.

colony citation

Colony a beau être vendu comme une série de science-fiction, la très grande force du show se trouve dans le fait de se concentrer sur l’humain qu’il fasse partie de la population, de la résistance ou qu’il collabore avec l’Occupation. A aucun moment, les aliens ne sont montrés. Le désastre de l’humanité est bien arrivé, les stigmates sur la population sont présentes, les personnages en subissent les conséquences, mais les véritables menaces actuelles ne sont pas forcément les occupants. De plus, mis à part de rares privilégiés faisant partie de la force en présence, personne ne sait à quoi ressemble l’occupant. On arrive même à se demander régulièrement si ce n’est pas seulement une invention pour créer un nouvel ordre mondial par la peur. Ainsi rien n’est tout blanc ou tout noir dans Colony, les limites sont franchis que soit par la collaboration ou par la résistance. On évite ainsi les jugements de valeurs dégoulinants, permettant de se faire sa propre idée sur la situation.

Colony citation 2

L’autre grande force de Colony c’est son casting. J’ai commencé à regarder la série grâce (ou à cause c’est selon) Josh Holloway. Plutôt rare sur les écrans, le mythique Sawyer de Lost tient une bonne partie du show sur son charisme. Moi c’est simple, je suis de son côté dans l’histoire depuis le départ, travaillant pour l’occupation contre son gré. Sarah Wayne Callies (Walking Dead, Prison Break) s’en sort également bien, mais ses tergiversations de mère de famille n’en faisant qu’à sa tête du côté de la résistance a eu raison de mes nerfs. Peter Jacobson (Dr House) enfin, campe un formidable dirigeant de colonie, dépassé par les événements. Je ne cite que les plus connus mais on reconnait de nombreuses têtes faisant plaisir à voir et tous très juste dans leurs rôles.

Au final je ne peux que vous conseiller de regarder cette première saison de Colony, tant j’ai été happé dedans chaque semaine. De plus la série a été renouvelée par USA Network, ce qui nous assure d’avoir la suite l’année prochaine. 🙂

Un coup de cœur Coffee Quest

Logo Coffee Quest

3 réflexions sur “ Colony : Bilan de la saison 1 ”

  1. Ah Josh Holloway ! 🙂 Son personnage ainsi que Locke me fascinaient déjà dans Lost. D’ailleurs Sawyer explique à lui tout seul mon gameur tag : Sawyer-Ford 34 ! Comment est son jeu d’acteur dans la série ? Est-il toujours un peu rebelle ou bien plus « conventionnel »?

    Aimé par 1 personne

    1. Un autre fan de Lost ! 🙂 Pour moi aussi Sawyer et Locke sont mes personnages favoris de la série.

      Concernant le jeu d’acteur de Josh Holloway dans Colony, il est tout de même plus conventionnel que dans Lost. Il joue un père de famille qui prend de plein fouet les conséquences de l’occupation, ça ne change rien au charisme du monsieur cependant. Je te conseille vivement d’y jeter un œil si tu regardes les séries à l’heure américaine ! 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s