Manga Coffee #3 : Dead Tube – tome 1

Bonjour à tous,

Pour ce troisième numéro de la chronique Manga Coffee, je vais vous parler de Dead Tube le petit phénomène survival paru aux éditions Delcourt/Tonkam le 15 juin 2016.

 

ob_524fbf_daed7

Dead Tube : de quoi ça parle ? 

Dans Dead Tube, on suit l’histoire de Tomohiro, élève en seconde qui fait partie du club d’études cinématographiques de son lycée. Du jour au lendemain, il se fera approcher par Mai, la plus belle fille du lycée qui lui demande de la filmer en continue dans son quotidien pendant 2 jours. Au terme de de ces 2 jours, Tomohiro sera témoin en tant que cameraman du meurtre d’un autre lycéen par Mai en personne. Ce n’est qu’après qu’il comprendra être rentré dans un jeu sanglant lié à l’existence de Dead Tube, une plateforme d’hébergement de vidéo semblable a Youtube où sont postés des vidéos d’un autre genre.

c802f97c6814b72ed0927c0d947d9640

Dead Tube : Mon avis

Avec Dead Tube, je suis passé par différents états d’esprit tout au long de ma lecture. Passant de l’ennui pur et simple à un intérêt presque sadique. L’ennui car la découverte des personnages ne donne (au début) clairement pas envie de par leur classicisme. Tomohiro est le lycéen sans charisme, un peu timide sur les bords, qui n’a pour seul attrait sa passion pour le cinéma et qui pourtant attirera bientôt les filles comme des mouches. On y trouve également la petite frappe qui martyrise ses camarades, la femme forte qui dirige les autres, la fille timide qui n’intéresse personne mais qui cache en réalité une beauté fatale…

Cependant, alors que j’avais l’impression d’être en terrain connu, l’auteur déjoue certains pièges de ce genre de récit et laisse entrevoir des personnages qui, en réalité, ne sont pas vraiment ce de quoi ils ont l’air. Ce jusqu’au dernier chapitre de ce tome qui je dois l’avouer m’a laissé sur le cul tant je ne m’attendais pas à la destinée de certains personnages. Un final promettant d’aller bien plus loin dans le second tome. Car si il y a bien une succession de moment un peu gore et sexy, ce premier tome fait office de grosse introduction à l’univers. L’auteur fait d’ailleurs un choix intéressant en n’expliquant pas clairement dès le départ ce qu’est Dead Tube et la compétition qui lie les participants pour en apprendre que partiellement au fil du tome à travers Tomohiro. Enfin, concernant le dessin, Touta Kitakawa s’en sort plutôt bien. Le dessinateur nous venant du hentai, on ressent un soin tout particulier sur les demoiselles.

En conclusion, ce premier tome de Dead Tube est une introduction sympathique à l’univers mais il faudra attendre  le second tome pour voir où l’auteur veut réellement nous emmener. La série se transformera-t-elle en simple succession de moment gore ou ira-t-elle plus loin ? C’est sur ce point que la suite fera la différence et pourra être réellement intéressante. En attendant, nous sommes tout de même face à un divertissement correct pour lire sur la plage cet été. 🙂

Ma note 

3 coffee

Une réflexion sur “ Manga Coffee #3 : Dead Tube – tome 1 ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s