L’Instant OST : The Neon Demon

Bonjour à tous,

J’avais annoncé qu’il y aurait une chronique ciné aujourd’hui et l’instant OST dimanche, mais suite à un contre-temps, vous aurez les chroniques dans l’ordre inverse. 

Pour ce second numéro de l’Instant OST, c’est du côté du cinéma que je me suis penché avec la bande originale de The Neon Demon.

Dernier long métrage de Nicolas Winding Refn (Drive, Bronson…), la bande originale a été composé en grande partie par un Cliff Martinez (ancien batteur du groupe Red Hot Chili Peppers) qui passe avec aisance entre un beat electro digne d’un nightclub à d’autres partitions beaucoup plus envoûtantes et organiques. Dans The Neon Demon, l’OST fait partie intégrante de l’expérience et est un véritable pendant sonore de l’imagerie de NWR. Outre Cliff Martinez, on trouve également une composition de Julian Winding (fils de NWR) ultra efficace et un étonnant morceaux de Sia pour compléter un tableau déjà bien riche. Voici une sélection de quatre morceaux tous plus efficaces les un que les autres ! 🙂

Cliff Martinez – The Neon Demon (thème principal)

Julian Winding – The Demon Dance

Cliff Martinez – Are We Having a Party

Sia – Waving Goodbye

6 réflexions sur “ L’Instant OST : The Neon Demon ”

      1. Oui, et je suis sortie de la séance un peu mitigée : il y a vraiment de superbes scènes (le shooting du début, le défilé…), mais c’était parfois vraiment un peu trop glauque et lent (à mon goût).
        Et toi, qu’en as-tu pensé ?

        Aimé par 1 personne

      2. J’aime beaucoup l’esthétique du réalisateur, avec justement de longs plans fixe et la musique (ou le silence) qui va avec. Il y a quelque longueur c’est vrai, mais dans l’ensemble j’en suis ravi. Pour le côté glauque, mis à part peut-être la scène de la morgue qui me dérange un peu, j’ai le coeur bien accroché. Par contre, il fait parti des films que j’ai vu ou les gens sortent de la salle avant la fin, ce plaignant justement du côté dérangeant du film. NWR a réussi son pari. 🙂

        J'aime

      3. En effet, le côté glauque dans l’ensemble était on ne peut plus supportable, mais la morgue et le vomissement de fin (et ce qui suit juste après) étaient un peu too much. La scène du viol -bien qu’on ne la voit pas – m’a beaucoup dérangée aussi.
        Cela dit, ça ne me dérangerait pas de le revoir. Parce que, comme tu dis, il y a une esthétique, visuelle et sonore, qui en jette 🙂

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s