Découverte de Yooka-Laylee : Toybox : La démo Kickstarter

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je partage avec vous la découverte de la démo pré-alpha de Yooka-Laylee, le jeu indépendant financé sur le site de crowdfunding Kickstarter. Si vous n’avez pas suivi sa campagne de financement, Yooka-Laylee (connu au départ comme le project-ukulele) se veut être un successeur spirituel des plus grands platformers 3D de la Nintendo 64 (en particulier de Banjo-Kazooie), développé par Playtonic Games, d’anciens développeurs du studio Rareware.

La démo est disponible uniquement pour les backers Kickstarter ayant dépassé un certain montant de financement et dans certains coins très sombres de la toile

Yooka Laylee 2

Comme le nom de la démo l’indique, nous sommes ici face à une Toybox. Un endroit créé en marge du jeu pour pouvoir essayer les mécaniques de gameplay sans dévoiler le produit final qui n’est probablement pas encore assez avancé (la Toybox est une pré-alpha). Exit donc l’univers de Yooka-Laylee, celui de la Toybox étant composé (dans la majorité) d’ensemble de formes vectorielles de différentes couleurs et sans texture faisant office de terrain de jeu. Pour une démo qui est seulement réservée aux backers de Kickstarter, on ne va pas se plaindre, c’est déjà très plaisant de pouvoir essayer le gameplay de ce Yooka-Laylee alors qu’il ne sera disponible qu’en 2017.

C’est donc essentiellement du gameplay dont je vais vous parler ainsi que de son inspiration de Banjo-Kazooie. Car on le remarque au premier coup d’œil, Yooka-Laylee fleure bon l’hommage au titre de Rareware et ce à tous les niveaux de détail. Que ce soit le duo animalier haut en couleur qui tire son nom d’un instrument de musique (le ukulele vous l’aurez compris), la forme de son logo, la transition lors d’une mort (ou du menu vers le jeu) en fondu noir, dans sa musique et même lorsque les personnages parlent de manière textuelle, Yooka-Laylee reprend tous les codes instaurés par son ancêtre.

Yooka Laylee (2)

Le but de cette Toybox est donc d’essayer le gameplay du titre dans une zone ouverte. On nous demande ainsi de parcourir le niveau pour récupérer des plumes avec des yeux (autre clin d’œil aux anciennes productions Rareware). L’occasion de voir que Yooka notre gecko vert fluo et Laylee notre chauve-souris violette possèdent presque exactement les mêmes mouvements que leurs cousins Banjo & Kazooie.

Laylee qui est posé sur la tête de Yooka est le personnage remplaçant Kazooie, permettant de faire planer pendant un certain laps de temps notre duo après un saut. C’est alors Yooka qui se tape tout le reste du boulot comme Banjo à l’époque. S’accroupir pour sauter plus haut en arrière, sauter puis s’écraser lourdement sur le sol afin d’activer des mécanismes, faire des roulades pour aller plus vite… le gameplay est ultra classique mais du coup terriblement solide. Manier notre duo est également l’occasion de voir que si on pouvait émettre quelque réserve sur leurs chara design au départ, force est de constater qu’en mouvement, ils sont clairement sympathiques et possèdent une animation soignée.

En bref, manette en main le duo fonctionne bien et est agréable à manier. Si on ne peut pas voir pour le moment à quoi ressemblera le level design du titre, j’espère qu’il sera suffisamment soigné pour que le titre devienne la bonne surprise d’un genre de plus en plus rare sur console.

MAJ : Un nouveau trailer du jeu vient d’être dévoilé à l’occasion de la Gamescom

Les screenshots sont fait maison. by Coffee Quest.

Une réflexion sur “ Découverte de Yooka-Laylee : Toybox : La démo Kickstarter ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s