Top Cinéma : 5 films sur mon étagère que je n’ai toujours pas vu

Accumulateurs de première, collectionneurs sur les bords et acheteurs compulsifs assumés, on peut dire que ma chérie Popcorn&Gibberish et moi on s’est bien trouvé. A nous deux avec nos nombreuses passions, les étagères commencent légèrement à déborder. Du côté des Blu-Ray/DVD, on doit dépasser largement la centaine de long métrage (à première vue sans compter). Des classiques, des réalisateurs favoris, des œuvres improbables… et des films achetés sans jamais les voir. Ce qui avouons-le est un peu bête. On a décidé ainsi de sortir un top cinéma respectif des films que l’on a toujours pas vu mais que l’on possède, dans l’optique de -qui c’est- les regarder prochainement. Enjoy !

Fleming

Afficher l'image d'origine

Le parcours de Ian Fleming, ancien officier de l’intelligence navale britannique devenu l’auteur des romans consacrés à l’agent 007 James Bond…

Bon d’accord je triche directement, ce n’est pas un film, mais une mini-série en 4 parties. Mais ça traîne également sur l’étagère donc ça compte. Je suis un grand fan de James Bond depuis toujours et Fleming était donc un achat obligatoire me concernant. En réalité, j’ai vu 2 épisodes sur 4 et j’ai trouvé ça génial, mais j’ai arrêté pour d’obscurs raisons… En plus c’est Dominic Cooper en Fleming, et ça c’est cool.

Photo Dominic Cooper

Night Call

Afficher l'image d'origine

Branché sur les fréquences radios de la police, Lou parcourt Los Angeles la nuit à la recherche d’images choc qu’il vend à prix d’or aux chaînes de TV locales. La course au spectaculaire n’aura aucune limite…

Il me semble que c’est un cadeau que j’avais fais à ma chérie puisqu’elle adore Jake Gyllenhaal. Bon, j’avoue c’était également pour moi, je l’avais raté au cinéma et il a reçu de nombreux éloges. On se fera un avis dessus un jour…

Night Call : Photo Jake Gyllenhaal

Only God Forgives

Afficher l'image d'origine

À Bangkok, Julian, qui a fui la justice américaine, dirige un club de boxe thaïlandaise servant de couverture à son trafic de drogue.
Sa mère, chef d’une vaste organisation criminelle, débarque des États-Unis afin de rapatrier le corps de son fils préféré, Billy : le frère de Julian vient en effet de se faire tuer pour avoir sauvagement massacré une jeune prostituée. Ivre de rage et de vengeance, elle exige de Julian la tête des meurtriers.
Julian devra alors affronter Chang, un étrange policier à la retraite, adulé par les autres flics …

Amateur de belles images, je voue une passion au cinéma de Nicolas Winding Refn depuis la découverte de Bronson et Valhalla Rising. Drive, avec déjà Ryan Gosling au casting, fait partie de mes films favoris et le récent The Neon Demon m’a mis dans tout mes états. Mais je n’ai pas encore vu Only God Forgives…. la faute à une programmation courte au cinéma et la flemme à la maison.

Only God Forgives : Photo Ryan Gosling

Las Vegas Parano

Afficher l'image d'origine

A travers l’épopée à la fois comique et horrible vers Las Vegas du journaliste Raoul Duke et de son énorme avocat, le Dr. Gonzo, évocation caustique et brillante de l’année 1971 aux Etats-Unis, pendant laquelle les espoirs des années soixante et le fameux rêve américain furent balayés pour laisser la place à un cynisme plus politiquement correct.

Film culte pour beaucoup de ma génération, on me parle de Las Vegas Parano très souvent depuis très longtemps. Il y a un bon casting, l’histoire a l’air sympa puis c’est Terry Gilliam derrière… mais non, toujours pas vu. On l’avais pris en occasion pour se le faire et depuis il traîne dans le fond de la bibliothèque…

Afficher l'image d'origine

Lady Vengeance

Afficher l'image d'origine

Geum-ja, une belle jeune fille, devient un personnage public lorsqu’elle est accusée de l’enlèvement et du meurtre d’un garçon de 5 ans. Ce crime atroce obsède les médias. Geum-ja passe aux aveux et est condamnée à une longue peine de prison. Elle va consacrer ses 13 ans d’enfermement à la préparation méticuleuse de sa vengeance contre son ancien professeur Mr. Baek…

Le cinéma sud-coréen et moi, c’est une merveilleuse histoire d’amour depuis maintenant de nombreuses années. Actuellement, c’est probablement l’industrie cinématographique la plus prolifique en terme d’audace, de nouvelles idées et d’univers poisseux. Pour moi, tout a commencé avec le classique instantané : Old Boy de Park Chan-Wook. Depuis j’ai rattrapé mon retard sur le réalisateur en achetant/regardant la majorité de sa filmographie, et pourtant… je n’ai toujours pas vu Lady Vengeance. Le film s’inscrit dans la trilogie de la vengeance du réalisateur, composé de Lady Vengeance, Old Boy et Sympathy for Mr. Vengeance.

Lady vengeance : Photo Chan-wook Park, Yeong-ae Lee

2 réflexions sur “ Top Cinéma : 5 films sur mon étagère que je n’ai toujours pas vu ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s