Dossier : Le jeu vidéo est-il un art ?

Le jeu vidéo peut-il être considéré comme un art à part entière, au même titre que le cinéma ou la peinture ? Voici une question qui me trotte dans un coin de l’esprit depuis un certain temps. Comment défendre notre passion plus très récente, maintenant durablement installée dans les foyers, mais pourtant si jeune en comparaison des autres formes d’art ? Comment la défendre face à ses détracteurs ? Si certains ont essayés d’en donner des réponses, elles ne me conviennent pas forcément. Armée de ma plus belle plume numérique pour ce dossier, je vais essayer de répondre à mes propres questionnements et ainsi définir ce qui fait la beauté d’un de nos médias favoris.

Le jeu vidéo est-il un art ?

Afficher l'image d'origine

Avant de commencer à rentrer dans le vif du sujet, il convient de donner une définition de ce qu’est l’art d’une manière générale. Selon la définition disponible sur Wikipedia (qui, je le rappelle, n’est pas une bonne source car pouvant être manipulé par n’importe qui, mais elle reste celle pouvant être visible par un plus grand nombre), l’art est une production liée à une activité humaine. Cette production s’adresse alors délibérément aux différents sens humains, tel que l’émotion, l’intuition et l’intellect. L’art est alors définie comme propre à l’Homme, car ne possédant de fonction pratique définie,  se distingue de la nature (qui produit sans réflexion) et à la science (qui est un objet de connaissance indépendant de la pratique). Cependant, Marcel Duchamp, peintre français considéré comme l’un des artistes les plus importants du XXe siècle, a critiqué ouvertement l’idée que l’art soit un produit unique représentatif d’une compétence technique / d’un caprice d’un seul artiste. Les théoriciens, eux, abordent le fait que les objets n’ont pas un seul sens constant, mais que leur sens est façonné par le contexte culturel et la capacité de l’homme à définir un sens. Voilà une bonne base pour commencer le dossier sereinement.

Actuellement, comment est considéré le jeu vidéo ?

Afficher l'image d'origine

Pendant un certain temps, seulement 7 arts étaient véritablement reconnus dans le consensus social. Le chiffre 7 n’étant pas si anodin que cela car il peut être considéré comme un « sacré » et ancré dans les mentalités : Les sept jours de la création du monde, les sept merveilles du monde, les 7 couleurs de l’arc-en-ciel… et ça arrange bien du monde pour passer sous silence le classement de nouvelles formes d’art. Depuis ces temps immémoriaux et après un dur labeur, les 8ème et 9ème arts (respectivement la photographie et la bande dessinée) ont émergés et sont dorénavant bien acceptés en tant qu’art. La question se pose dorénavant pour le 10ème art, terme émergent et visible de plus en plus souvent. Si il n’y a pour le moment pas de consensus officiel pour le 10ème art, il devrait pourtant être lié à l’art numérique, comprenant (entre autre) le jeu vidéo.

Cependant, la guerre pour intégrer le jeu vidéo au 10ème art est bien palpable et dure depuis un certain temps maintenant. Art déjà établi pour certains car possédant une démarche de création, il dérange tout autant pour d’autres car ils le considèrent avant tout comme un jeu, et donc un loisir avant un art. D’un côté si on défend le jeu vidéo, c’est par les finalités commerciales qui sont semblables à celles du cinéma, son intégration de plus en plus présente dans les musées et surtout parce qu’il propose sa dose d’émotion, d’intellect, jouant avec les sens humain, propre à la définition même de l’art. Alors pourquoi diable un tel débat ? (je vous invite à lire une prise de décision sur le terme d’art sur Wikipedia datant de 2006 pour compléter mes propos) Parce que les arguments contres possèdent malheureusement un certain poids : la participation d’un artiste ne ferait pas de la discipline un art pour autant et le pire argument possible, l’interactivité ne serait pas compatible avec l’art. PARDON ? en quoi l’interactivité pose-t-elle problème ?

L’interactivité, le véritable problème ?

Afficher l'image d'origine
Dessin préparatoire de Assassin’s Creed Unity

Je ne pense pas que l’interactivité soit le véritable problème du jeu vidéo dans son rapport avec l’art. Si il est de plus en plus présent dans les musées (ce qui est très appréciable) via des expositions lié à la pop culture, etc… le véritable problème pour moi est que l’on parle toujours d’art dans le jeu vidéo et non pas du jeu vidéo comme un art. Vous saisissez la nuance ? On met en avant la présence des autres formes d’art présents au sein du média, sans le présenter lui-même comme un art. C’est ainsi que le plus souvent, ce sera le dessin et la peinture qui seront mis à l’honneur avec les dessins préparatoires ou les artworks. La musique également avec les OST (Original Soundtrack). La sculpture pour visualiser un modèle avec le passage en 3D. Sans oublier le fameux 7ème art avec les liens intrinsèques entre les deux médias. Mais mettre en avant tout cela c’est oublier de présenter le produit fini comme une oeuvre en elle-même.  La principale caractéristique du jeu vidéo présente dans aucunes autres formes d’art tient en un mot : son gameplay et donc l’interactivité.

Si à mon sens, les professionnels ne mettent pas en avant le principal atout du média comme un art, les gameurs ne le défendent pas non plus de la plus juste des manières. A la question aux joueurs : « Quels jeux qui, selon eux, est une forme d’art ? », le plus souvent reviendra des titres tels que Ico, Shadow of the Colossus ou le plus récent Journey. Des jeux possédant un statut culte, mais qui tirent leurs principales inspirations dans d’autres formes d’art, en particulier à la peinture pour leur direction artistique. On ne peut pas non plus défendre le jeu vidéo en tant qu’art avec des titres comme Heavy Rain, Life is Strange ou The Walking Dead (du studio Telltale Games), possédant de trop fort lien avec les codes du cinéma, de la série TV et de la bande dessinée. Je ne dis pas que tous les titres cités sont mauvais (loin de là même, j’en adore une bonne partie) mais à mon sens, il ne sont pas de bons prétendants pour défendre le jeu vidéo en tant qu’art. La faute à un seul point rejoignant la majorité de ces titres : ils oublient en grande partie l’interactivité propre au média en favorisant les codes des autres arts. Ce sont des lettres d’amour aux autres arts.

L’interactivité est la force du jeu vidéo

Afficher l'image d'origine

Selon moi, c’est alors en cherchant du côté des codes propres aux jeux vidéo que l’on trouvera les meilleurs représentants pour le définir en tant qu’art. Des codes nouveaux établis seulement pour ce média. A mon sens et je risque d’en faire rigoler certains, le meilleur représentant du jeu vidéo en tant qu’art existe depuis 1985 : Super Mario Bros, qui est à lui seul la définition même du jeu vidéo. Plus récent et me procurant la même dynamique explicative, l’ultra populaire Minecraft marche également comme exemple. Des œuvres faisant avancer notre média favori et le marquant durablement de leurs empreintes.

Cependant pour nuancer un minimum et que l’on soit bien d’accord vous et moi, si je définie le jeu vidéo en tant qu’art par son gameplay, l’apport des autres formes d’art est belle et bien compatible (et même bénéfique) dans un second temps. L’important est alors de ne pas oublier l’ADN premier du média, qui est avant tout l’interaction. Hidéo Kojima, avec le premier Metal Gear Solid, bien que s’inspirant très fortement du cinéma, réussi à toucher l’intellect du joueur avec ses éléments meta hors du jeu. The Last of Us, également, utilise une narration propre au cinéma dans l’optique de faire passer des émotions fortes aux joueurs et les faire réfléchir à la condition humaine, mais n’oublie pas pour autant l’interactivité (sa scène finale n’aurait jamais pu être aussi forte sans). La liste est longue, mais je pense que vous avez compris mon point de vue.

Culture Jeu Vidéo

Afficher l'image d'origine

Le jeu vidéo est un média jeune, construit par un ensemble de personnes afin de livrer une oeuvre unique, à la différence du cinéma qui est lui aussi un art collectif mais dont le produit final est le plus souvent affilié à un réalisateur unique. En ce sens, le jeu vidéo est probablement l’art se rapprochant le plus de la définition de Marcel Duchamp. Il y a bien entendu des contres-exemples, dans le monde du jeu indépendant ou avec des créateurs historiques tel que Shigeru Miyamoto, Hidéo Kojima, Michel Ancel… venant souvent d’une époque où il était possible de faire avancer le média tout seul dans son garage, mais ça reste tellement infime dans la sphère vidéo-ludique que je préfère ma définition d’art collectif. Le jeu vidéo est dorénavant un produit de masse, intégré en grande partie à la pop culture et c’est bien le moment de se poser les bonnes questions pour faire avancer le média dans le bon sens.

Pour finir avec ce dossier je me pose forcément la question : ai-je réussi à définir le jeu vidéo comme étant un art ? Je ne sais pas, à vous de me le dire.

Et vous, pensez vous que le jeux vidéo est un art ? 

12 réflexions sur “ Dossier : Le jeu vidéo est-il un art ? ”

  1. Pour moi, le jeu vidéo est un art. Il regroupe plusieurs choses : le visuel, le sonore, l’interactivité, et c’est cet ensemble qui donne une telle force au JV.
    Toutes les peintures ne sont pas des œuvres, et tous les jeux ne le sont pas non plus. Mais je ne vois aucune raison de dénigrer le JV, de ne pas le voir comme un art lui aussi.

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis d’accord avec toi et pourtant c’est bel est bien un débat qui fait rage. Il y a encore un colloc prochainement sur Montpellier pour en débattre. Le JV est un média encore « jeune » en comparaison des autres. Ils n’y à aucun doute cependant qu’avec les nouvelles générations de joueurs, cela changera avec le temps. 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Et ça fait longtemps déjà qu’il y a débat…
        Quand j’étais à la fac, une amie a fait son mémoire sur les JV en tant qu’art (on était en master recherche arts et technologies). Le directeur de recherche était très sceptique au début, puis il a fini par être un peu d’accord.

        Aimé par 1 personne

  2. Excellente analyse Rocky ;). Pour ma part, j’ai beaucoup de mal à me prononcer. Le jeu vidéo est le regroupement de plusieurs formes d’art, cela est certain. Mais peut-on dire qu’il est un art à part entière ? Franchement, je ne sais pas. Là, tout de suite, je me dis que le JV a depuis longtemps obtenu une certaine légitimité auprès du grand public, alors pourquoi cette croisade vers la respectabilité à l’extrême ? J’ai le sentiment que les mentalités ont bien changé par rapport au JV (ou alors c’est que je ne connais que des gens trop sympas autour de moi LOL). D’après moi, on peut tout simplement parler d’art quand une oeuvre en particulier transcende un genre. L’art, c’est aussi bien l’excellence que l’importance des débats critiques que l’oeuvre suscite. Aussi, on peut dire que certains jeux vidéo relèvent de l’art (ou du moins sont des oeuvres) mais d’autres restent cantonnés au statut de jeu car ils n’apportent rien de neuf. Pour répondre à ta question, oui, tu défends le JV comme art de façon très intelligente et pertinente !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Eric ! 🙂 De mon côté, ça m’arrive encore de voir dans mon entourage des gens qui pensent que le JV est un loisir uniquement pour les gamins. Ce sont majoritairement des  »vielles générations », mais ça m’arrive également d’en voir dans la nôtre. Une pensée qui, je ne doute pas, évoluera au fil du temps avec des générations élevés à la manette en même temps que le biberon.

      Bien entendu, je ne tombe pas non plus dans le raccourci facile du : jeu vidéo = art. Tout comme le cinéma, la peinture ou tout autre média vecteur d’émotion, certaine production on une vocation d’oeuvre et d’autre sont de simple divertissement. Le jour où on me dira que FIFA est une oeuvre d’art je serais le premier à crier très fort. xD

      Aimé par 1 personne

  3. La question se pose, et se posera sans doute encore longtemps. Le magnifique Ori and the blind ou encore Cild of light ou encore Season after fall sont, pour moi , de véritable oeuvre d’art au niveau des graphismes. Mass Effect, Witcher ou encore les Dragon Age en sont également au niveau de l’écriture, des thèmes abordés, de la cohérences et de la critiques de la société.
    Les jeux vidéo peuvent se ranger du côté de la peinture, de l’écriture, de la critique, du cinéma (avec les jeux TTG, ou encore Heavy Rain et Beyond two souls.) ou de la musique avec tous les compositeurs de génies qui prennent par à la création.
    Mais, est-ce que des jeux comme CoD en sont? Comme est-ce qu’une femme qui fait tomber des boules de peinture sur une feuille blanche avec son vagin est de l’art? Tout est relatif. Et tout dépend du point de vu qu’on adopte. Notre communauté de gamer va te dire que oui, le JV est un art. Comme mon père qui lui est peintre va sans doute remettre ma réflexion en doute (lui qui n’y connait rien.) Le truc c’est que le JV regroupe tellement de forme d’art différents (le cinéma, le dessin, a peinture, l’écriture, la musique) qui en forme un nouveau.
    C’est une question sur laquelle on peut disserté pendant longtemps que tu analyses avec beaucoup de justesse en tout cas. Très très bel article.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton retour sur le dossier ozsmoz. 🙂

      Bien entendu, je ne tombe pas non plus dans le raccourci facile du : jeu vidéo = art. Tout comme le cinéma, la peinture ou tout autre média vecteur d’émotion, certaine production on une vocation d’oeuvre et d’autre sont de simple divertissement. Ce qui a motivé mon dossier, c’est la simple pensée commune comme quoi le jeu vidéo est uniquement un loisir, car par définition, un jeu. Tout est subjectif, comme toujours. 😉

      J'aime

  4. Pour moi le jeu vidéo est tout à fait un art, au mettre titre que le cinéma ou la BD. En effet, le jeu vidéo fait appel à de la technique (dessin, modelage) qui sont considérés eux-même comme étant de l’art et il collabore avec d’autres (musique par exemple). Le problème, ce sont les média qui voient d’un très mauvais oeil des soit disant dérives et par conséquent il est difficile pour certaines personnes de voir voir le jeu vidéo en tant qu’art à part entière. J’espère que la démocratisation de l’e-sport va aider à dédiaboliser tout cela.

    Aimé par 1 personne

  5. Oui clairement pour moi le jeu vidéo est un art. Tu as très justement cité Hidéo Kojima qui a d’ailleurs introduit à mes yeux le jeu vidéo dans une dimension artistique et intellectuelle bien plus forte que ces prédécesseurs en bousillant les codes pour mieux se les réapproprier. Sinon il y a The Last of Us dont je suis sortie chamboulée, je me suis sentie démunie et touchée par ce jeu, comme j’ai pu l’être avec mes films et romans préférés, comme j’ai pu l’être avec les meilleurs tableaux. Il faudra juste du temps pour que le public et la critique parle ouvertement du jeu vidéo comme du 10ème art. Ce n’est que depuis les années 80 que le Cinéma est considéré comme un art et est ouvertement appelé 7ème art d’ailleurs, et cela grâce à un travail acharné de la part des cinéphiles qui a surtout commencé dans les années 60. Ce n’est donc pas si récent, c’est juste que quand on est né c’était quelque chose d’acquis. Quand nos bambins viendront ça sera la même chose pour le jeu vidéo. Excellent article en tout cas

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s