5 Bonnes raisons de craquer pour NieR Automata

Vous n’êtes pas sans savoir que depuis décembre dernier, une démo de NieR Automata a pointé le bout de son museau sur le PSN. L’occasion pour nous d’essayer la future exclusivité (console) de la PS4 et pour Square Enix de ne pas jeter son bébé dans l’ombre des autres (hélas fut le sort du premier NieR…). Puisque je l’attends comme un petit fou, je vais vous donner 5 bonnes raisons pour que vous aussi, vous l’attendiez autant que moi !

5 Bonnes raisons

de craquer pour NieR Automata

e9b4224d7e40e6b238f3be07f4e2727d_1920_KR.jpg

5 – Square Enix, phénix du jeu vidéo ?

A en croire tout l’interne, Final Fantasy XV fut tout de même une grosse déception pour la majorité d’entre vous (une trop forte attente des fans après la trilogie FFXIII ?). Je ne compte pas le faire et je vous crois donc sur parole. Si le plus gros projet moderne de Square Enix traîne des casseroles , ce n’est pas la seule flèche dans le carquois de l’éditeur et de très bons titres comme les récents Dragon Quest Builders ou World of Final Fantasy sont venus titillés nos cœurs de gameurs. Des titres que l’on n’attendait pas forcément et qui nous ont surpris de part leurs grandes qualités. NieR Automata a beau être une cartouche conséquente, qui l’attend vraiment mis à part les fans hardcore du premier ? Bonne question. Morale de l’histoire ? Donner une chance à des licences moins fortes qui pourraient vous surprendre.

Et n’attendez pas trop vos jeux, les déceptions seront moins grandes. 

Afficher l'image d'origine

4 – La patte Platinum Games

Si je vous dis Bayonetta, Vanquish, Mad World, ça vous parle ? Dans le cas contraire, vous avez raté de grands moments d’action débridé à la Japonaise. Si la célèbre sorcière SM reste leur plus haut fait d’arme, le studio Platinum Games est passé maître dans l’art de brouiller les pistes en devenant les mercenaires modernes. Metal Gear Rising avec Konami et Kojima, Transformers Dévastation pour le compte d’Activision… des titres qui ont bénéficiés de leurs expertises dans le beat’em all pour briller un tant soit peu, malgré leur statut de jeux de commande. Pour NieR Automata, le destin suit son chemin et la démo nous a démontré que nous sommes en terrain conquis, le gameplay rappelant en très (très) grande partie celui de Bayonetta. Le jeu gagne en nervosité par rapport au NieR original, sans oublier les fondamentaux qui sont le changement de plans de caméra en fonction des situations et le côté shoot them up à base de boulettes colorées. Un mal pour un bien ? Il ne faudrait cependant pas perdre le côté RPG en cours de route.

Pardon ? Tennage Mutant Ninja Turtles : Mutants in Manhattan ? Dans le beau monde la hype, il n’existe pas. 

Afficher l'image d'origine

3 – Des musiques épiques

Si Platinum Game est le studio de développement attitré, le tableau est complété par d’autres talentueux artistes et devient idyllique. En producteur, on retrouve Yosuke Saito (déjà à l’oeuvre sur le premier titre) et Atsushi Inaba, responsable d’entre autre,  de Viewtiful Joe, Okami ou encore Vanquish. Mais ce qui m’intéresse sur ce point et je m’adresse ici à la petite tranche de joueurs qui comme moi, affectionne la musique dans le jeu vidéo. Je ne le répéterai jamais assez, mais une bonne bande son combiné à un bon sound disign doit former un ensemble harmonieux avec l’ensemble d’un jeu. Vous avez déjà imaginé Final Fantasy XV sur du Eminem aussi bon soit-il ? Merde, c’est déjà fait dans le trailer de lancement. Avec NieR Automata, nous avons la chance d’avoir Keiichi Okabe, déjà responsable des musiques du premier NieR et qui avait fait un travail remarquable.

Ta, ta, ta ta ta, ta !

2 – NieR, un jeu méconnu

Passé presque totalement inaperçu sous le radar des joueurs en 2010, le premier NieR est pourtant une des meilleures expériences vidéoludiques de la génération Xbox360/PS3 pour ceux qui ont daigné l’essayer. Action RPG japonais, développé par le studio Cavia pour le compte de Square Enix, NieR, il fait partie de ces jeux dont on ne sort pas indemne. Cavia n’en était pas à son premier coup d’essai, on leur doit également la licence Drakengard initié sur PS2, dont NieR est leur héritier spirituel (et même une « suite » d’une des nombreuses fins de Drakengard). NieR sera cependant leur dernier jeu, le studio mettant la clé sous la porte après la sortie du titre.Le principal reproche des professionnels pour ce premier épisode se situe sur le plan technique, « totalement » à la ramasse pour les consoles de l’époque. Cependant, la partie technique est-elle vraiment un frein pour faire devenir un jeu mauvais ? Non. Très mélancolique, l’aventure est un prétexte pour débattre de la mort, omniprésente sur notre route, que ce soit pour les quêtes principales ou annexes. C’est par les questions posées au joueur, que ce soit par la mort ou autre, qui rendent le jeu fort en émotion et nous ne pouvons pas rester indifférent.

Vous avez ratez un grand jeu !

Afficher l'image d'origine

1 – Vous pourrez briller en société

Si il est probablement trop tard pour la majorité d’entre vous de faire le premier NieR pour différentes raisons (nouvelle génération de console entre temps, sa côte hallucinante sur l’internet, une partie technique encore plus aux fraises de nos jours…), vous avez peut-être déjà vécu une conversation ou l’un de vos potes vante tous les mérites de cet excellent jeu en vous sentant vous-même un peu bête. Pas de panique, vous pouvez inverser la tendance avec NieR Automata ! Soyez-le MVP des soirées pizza-geek, en étalent votre science sur le jeu vidéo japonais. Puis si le jeu est décevant ou mauvais, vous aurez de vraies raisons de lui lancer des tomates sans suivre la masse moutonne de Metacritic. Vous aurez peut-être même envie de créer un blog pour en parler et ça, c’est la success-story.

Ah oui, si vous n’aimez pas le jeu, je ne serais pas responsable hein.

Afficher l'image d'origine

Trailer de NieR : Automata

11 réflexions sur “ 5 Bonnes raisons de craquer pour NieR Automata ”

  1. Joli plaidoyer pour le jeu. J’ai testé la démo et impossible de juger dans sa globalité, je n’ai vu essentiellement que la partie combats, faite par Platinum Games, et comme j’ai plutôt aimé,il fait partie de mes attentes de la première partie de cette année, avec Persona 5 bien entendu.

    Aimé par 1 personne

  2. Comme Julius81 je dirais qu’il est trop tôt pour juger car ça ne reste qu’une démo mais en tout cas tout est là pour bâtir un futur jeu incontournable sur next-gen. Comme pour toi, ça sera day one pour moi (j’ai déjà préco le jeu en version méga collector !). J’en bave d’avance ! La bise gros

    Aimé par 1 personne

    1. La grosse édition collector avec la figurine sur store de Square Enix ? :O Elle a l’air magnifique c’est vrai !
      Bien entendu, je ne cherche pas à juger le jeu avec ce genre d’article, mais d’en mettre en avant certain jeux que j’attends sur un ton un peu plus décaler. j’essaie d’innover un peu lol. La bise dude.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s