Alpha Protocol : Réhabilitons un RPG sous-estimé

Qui se souvient de Alpha Protocol, le RPG d’espionnage du studio Obsidian sortit durant la génération précédente ? Personne ? Et c’est bien dommage ! Sous couvert d’une mauvaise presse et de quelques défauts bien visibles de production, se cache en réalité un des titres les mieux écrits que j’ai pu voir dans le genre. Le titre se trouve pour une bouchée de pain de nos jours… Alpha Protocol, cette tribune est pour toi !

Réhabilitons un RPG sous-estimé

alpha-protocol-04-hd

Obsidian, éternel second couteau

Résultat de recherche d'images pour "jaquette alpha protocol"
Obsidian – 2010

Alpha Protocol est un action-RPG d’espionnage sortie sur PS3, Xbox 360 et PC en 2010. Si il est édité par SEGA, le titre est surtout développé par un des meilleurs studio actuels dans le genre : Obsidian, un studio fondé sur les cendres du mythique studio  Black Isle ! On leur doit entre autre Star Wars Knight of the Old Republic 2, Fallout New Vegas, ou encore Neverwinter Nights 2… avouons-le, il y a bien pire comme CV dans l’industrie ! Malheureusement, avant le kickstarter salvateur qui donna naissance à Pillars of Eternity, le studio s’est souvent retrouvé à n’être qu’un second couteau du RPG, produisant des suites de licence déjà existantes. Mais ce serait cependant oublier un partenariat avec SEGA qui a bien failli signer la fermeture de studio… le premier titre devait être un RPG Alien qui fut malheureusement rapidement annulé et le second, un échec commercial dont je vous parle aujourd’hui, Alpha Protocol.

Dans Alpha Protocol, nous sommes Michael Thornton, un bleu d’une organisation gouvernementale secrète américaine, envoyé en Arabie Saoudite pour notre première mission afin de retrouver la trace de missiles de destructions massives volées à une société d’armement américaine. Cependant, tout ne se passera pas comme prévu et on se retrouvera rapidement dans une histoire bien plus complexe qu’une simple attaque terroriste, multipliant les trahisons couplé à une conspiration mondiale. Le voyage de Thornton ne sera pas de tout repos et c’est aussi bien à Rome, Moscou que Taipei, que nous devrons établir la vérité et sauver le monde. En n’oubliant pas, bien entendu, de draguer les espionnes des différents clans adverses. Un vrai petit James Bond vidéo-ludique.

alphaP.jpg

My name is Thornton, Michael Thornton

Un mauvais TPS…

Si le titre a été globalement mal accueilli par la presse, c’est essentiellement à cause de son manque de finition globale plus que fragrant et qui laisse transparaître un titre manquant de budget puis poussé dans la mêlée par l’éditeur pour remplir le calendrier de l’année. Malheureusement, je ne peux pas vraiment contredire la presse à ce sujet. Déjà à l’époque de sa sortie, Alpha Protocol est un titre qui agresse sévèrement l’œil, largement en retard visuellement par rapport à la majorité de la concurrence. On peut cependant parler de prescription de nos jours, non ? Si vous êtes du même type de gamer que moi, le visuel est seulement secondaire. Alors passons ces enfantillages puérils vu que les jeux de l’époque sont tous moches de nos jours et voyons le vrai problème du titre. C’est que, encore au niveau finition, le gameplay a pris un gros coup derrière la nuque. Alpha Protocol se présente comme un action RPG semblable en tout point au premier Mass Effect (mis à part l’univers bien entendu), aussi bien dans son gameplay comprenant au TPS, que dans ses choix de dialogues.

Nous reviendrons sur l’écriture plus tard (dans les points positifs) et attardons nous donc sur la partie shooter du titre. Tout comme le jeu de Bioware, il faudra se spécialiser dans différentes classes en dépensant des points de compétences pour faire évoluer notre personnage. Techniquement, faire un Jason Bourne qui donnera des gros coup de tatane est possible, devenir un James Bond spécialiste du Walther PPK silencieux sous couvert d’infiltration également, ou même devenir le gros bourrin de service avec un fusil à pompe. La variété de profil possible est large et fait plaisir vraiment à voir tant chaque joueur peut faire son propre espion. Mais malheureusement, si Alpha Protocol est d’une richesse souvent passée sous silence, il est loin d’être un bon jeu d’action. Le gameplay est flottant, les tirs imprécis et vous aurez toute les peines du monde à vaincre les boss avec un pétoire silencieux. Quand on sort un titre sur une génération qui a vu exploser le genre du TPS avec Gears of War, un bon coup de pouliche et de finesse dans les gunfight aurait fait le plus grand bien. Voilà le problème levé par la majorité de la presse de l’époque expliquant les mauvaises notes. Cependant, ce serait rapidement oublier qu’ Alpha Protocol est avant tout un RPG et dans cette partie du titre, il brille de mille feux.

Résultat de recherche d'images pour "alpha protocol michael thornton"
Tous les personnages féminins sont courtisables, peu importe leurs factions, mais attention aux conséquences !

… Mais un fabuleux RPG

J’ai déjà parlé plus haut du fait qu’il est possible de faire un personnage aux profils diantrement différents dans sa façon de jouer en fonction du joueur. C’est également vrai pour sa personnalisation physique (si vous le trouvez trop premier de la classe » dans les images de l’article, rassurez-vous, on peut lui mettre une barbe #TeamBarbe), mais surtout dans son profil psychologique. Alpha Protocol propose une « roue » de dialogue semblable à Mass Effect avec des choix autant pragmatiques qu’idéalistes, desservi comme souvent dans le genre par des conséquences à nos choix. Des choix lourd de sens, car dans le titre, les conséquences en sont vraiment ! Pas de pirouette plus tard en cas de problème avec une faction, vos choix sont définitifs et nous propose tout simplement le titre le plus complet à ce sujet. Et oui, dans la gestion des conséquences Alpha Protocol est bien supérieur à un certain Mass Effect, avec des personnages se rappelant vraiment de vos actions. Un tour de force plus que respectable pour le studio.

Des choix qu’il faudra également effectuer au plus vite, car un timer défile constamment dans les dialogues afin de paraître plus naturel. Si vous ne vous décidez pas rapidement, vous ne parlerez tout simplement pas dans la conversation et ça risque bien d’énerver la personne en face. On peut même en fonction de nos choix, jouer dans l’ordre que nous voulons, mettant encore plus de variantes possibles dans le déroulement de l’histoire et de la vision qu’ont les personnages de vous. Cependant, les choix c’est bien beau, mais il faut que l’écriture suive aussi. Bingo, si vous avez eu peur du synopsis du titre que j’ai pu vous raconter plus haut, l’histoire n’est pas aussi manichéen qu’il pourrait le laisser croire et son côté pro-américain du début est rapidement oublié. D’autant plus que pour la majorité des cas, les personnages sont également bien écrit dans leurs genres !

Image associée
Une galerie de personnage haut en couleur.

Le mot de la fin

Alpha Protocol est un jeu qui a été clairement sous-estimé par rapport à sa plastique peu avantageuse. Cependant, il serait peut-être temps de sauter le pas et de découvrir un titre merveilleusement bien écrit avec de vraies conséquences. D’autant plus que c’est le seul RPG avec un univers espionnage aussi poussé. Il ne coûte aujourd’hui pas plus que le prix d’un fastfood… sautez dessus si vous aimez le genre !

Sélection Coffee Quest

35-coffee

3 réflexions sur “ Alpha Protocol : Réhabilitons un RPG sous-estimé ”

  1. Ce genre de jeu n’a jamais été vraiment ma tasse de thé, je l’ai souvent vu sans sourciller; Mais là, cet article m’a donné une certaine curiosité ! 😉 Bon article en tout cas, merci à toi !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s