Archives du mot-clé TFGA

TFGA : Renaissance

Ô joie, ô allégresse ! Le Top Five Game Addict de Alex Effect revient d’entre les morts pour une édition spéciale, celle de la renaissance ! Une renaissance qui ne sera cependant qu’éphémère… car 6 mois après l’arrêt officiel du TFGA, cette édition ne sera qu’une représentation unique. On peut donc ressortir les mouchoirs juste après, mais je ne pouvais pas passer à côté de l’événement communautaire qui a tant apporté au blog à ses débuts !

Lire la suite TFGA : Renaissance

TFGA n°23 : Un Jeu, Une Génération

Bonjour à tous,

On est le 20 du mois et comme toujours, c’est l’heure du Top Five Game Addict de Alex Effect ! Ce mois-ci le thème est « Réappropries-toi le TFGA », l’occasion d’être en roue libre et choisir son propre thème. Mon choix se pose sur « Un Jeu, Une Génération« , pour lequel je vais vous parler d’un jeu en particulier sur chaque génération de console de salon. En commençant par la génération 8bits de la Nintendo Nes jusqu’à l’actuelle avec la PS4/XBOX One. Le total s’élève donc à 6 génération de console, et comme je me le réapproprie ça devient donc un Top Six Game Addict !

Comment ça il y a eu d’autres générations avant la NES ? Atari 2600 ? Ah bon ? Et bien je m’en fous, pour moi la démocratisation du jeu vidéo commence avec la génération 8bits ! En plus, en plein Jeux Olympiques, j’ai décidé de leur décerner des médailles. Un top purement subjectif. Enjoy ! 🙂

Génération 8Bits

Star Wars sur NES 

médaille d’or de la génération

111136-photo-crop-p04628ef3fdc4083905e2cc262fa9cecf-chat-star-wars-dark-vador
L’auteur n’a trouvé aucune image du jeu qui ne pique pas les yeux. Il vous offre donc ce magnifique Dark chador pour illustrer l’article.

Pour les consoles de salon, j’ai commencé ma vie de gamer avec une NES que mon cousin m’avait légué. Je n’ai pas joué à grand chose dessus, mais mon plus grand souvenir reste l’adaptation de Star Wars basé sur le film « Un nouvel espoir« .  On pouvait contrôler Luke Skywalker à pied, explorant une multitude de grotte lustrée comme un parquet tout neuf pour nous faire tomber dans le vide. Avoir des stalactites qui veulent notre mort. Tiré avec un blaster tout sauf précis. Contrôler un landspeeder dans un « monde ouvert » désertique. C’était complètement nul vachement sympa pour un gosse. Mais mon plus grand souvenir du jeu est, c’est pour cela qu’il se retrouve premier de la génération, qu’il a fusillé ma console en le mettant en pause le temps d’un repas. Merci Star Wars, grâce a toi je suis passé à la génération suivante plus rapidement.

Médaille d’argent : Super Mario Bros

Médaille de bronze : Teenage Mutant Ninja Turtles (parce que quand on était gosse, on s’en foutait qu’il soit nul).

Génération 16 Bits

Street of Rage sur Megadrive

Médaille d’or de la génération

large

Là où j’ai vraiment commencé à prendre mon pied et à jouer comme un passe temps, c’est avec la Megadrive. Je n’ai jamais eu la Super Nintendo à l’époque. En particulier avec un classique instanté sur lequel je m’amuse toujours de nos jours, Street of Rage ! La grande époque du beat them all 2D et pour moi, il reste son meilleur représentant. On pouvait choisir 3 personnages qui étaient Adam un expert en boxe, Axel un expert en art martiaux et Blaze, seule femme du soft qui était experte en judo. Dans les faits, ça ne changeait pas grand chose mais ça permettait de s’identifier à son combattant préféré. Si le jeu m’a autant marqué, c’est que je jouais beaucoup avec ma mère à cette époque et que c’était notre jeu de prédilection. Elle jouant avec Blaze et moi avec Adam.

Médaille d’argent : Sonic

Médaille de Bronze : Alladin

Génération 32&64 Bits

The Legend of Zelda : Ocarina of Time sur Nintendo 64

Médaille d’or de la génération

14_ganon06_large

Un Noël, mon frère et moi avons eu la merveilleuse surprise de trouver une Nintendo 64 chacune sous le sapin, accompagné du merveilleux Super Mario 64 qui a révolutionné le genre du platformer avec la 3D. C’est ma seule console de la génération, je n’avais pas PS1 à l’époque. C’est la dernière génération de console où je jouais encore beaucoup avec ma mère et on s’est fait un nombre incalculable de jeu. Mais si je devais en garder qu’un, ce serait le classique The Legend of Zelda : Ocarina of Time. On n’avait jamais vu un jeu comme celui-là à l’époque et ce Zelda (qui fut notre premier) symbolise le dépaysement, une grande aventure dans une contrée lointaine. Et ce combat final contre Ganondorf restera probablement un des moments les plus marquants de ma vie de gamer.

Médaille d’argent : Banjo-Kazooie

Médaille de bronze : Super Mario 64

Génération 128 Bits

Fable sur Xbox

Médaille d’or de la génération

b00dbcat3w_img4

C’est pas le meilleur jeu que j’ai pu faire pendant cette génération, mais c’est le plus symbolique me concernant. C’est en lisant le magasine Console+ à l’époque que j’ai découvert Fable et le bullshit de Peter Molyneux concernant le projet qui m’avait envoyé clairement du rêve. Après une multitude de caprice, ma mère cède (je suis désolé maman d’avoir été si chiant) et m’achète une Xbox avec Fable, alors que j’avais déjà une Gamecube. Et là, j’ai découvert le RPG (bien qu’il reste simple dans genre) et qui deviendra par la suite mon genre de prédilection en enchaînant sur le même support Jade Empire, Star Wars Kotor et Morrowind. Je garde de très bons souvenirs de Fable avec sa transformation physique du personnage en fonction de nos actions.

 

Médaille d’argent : The Legend of Zelda : Wind Waker 

Médaille de bronze : GTA Vice City

Génération HD

Mass Effect sur Xbox 360

Médaille d’or de la génération

ace9a572c0505afcfe4a1b7eca7257e2_large

Que dire sur la trilogie Mass Effect mis à part jouez-y, si ce n’est pas déjà fait ? Je suis complètement dingue de Mass Effect et je suis très loin d’être objectif dessus tant ce sont mes jeux favoris. Une odyssée spatiale en 3 parties pour combattre les moissonneurs, une race de machines extra-galactique réapparaissant tous les 50 000 ans pour moissonner les races les plus évoluées de la galaxie. Un action-RPG-TPS à choix multiples où nos actions se répercutent dans le jeu suivant. Complètement fou.

Médaille d’argent : Alan Wake

Médaille de bronze : Trial HD 

 

Génération Actuelle

Bloodborne sur PS4

Médaille d’or de la génération

981814-bloodborne

Classement provisoire étant donné qu’on est en plein dans la génération, mais certains jeux m’ont déjà clairement marqués. A commencé par Bloodborne qui, à lui seul, justifie mon passage de la XBOX à la PS4. J’ai beau être RPG, la première fois que j’ai touché Dark Soul j’ai arrêté en me disant « ce n’est pas fait pour toi, tu va détruire une manette », et je n’ai plus jamais touché à un Soul. Jusqu’à Bloodborne. Son univers gothique en proie à la folie et son gameplay basé sur l’esquive et le contre en restant constamment en mouvement a eu raison de moi.  Pendant plusieurs semaines, j’ai fini le jeu 3 fois, en solo, en coop, avec son DLC et décroché le trophée platine (pour le coup c’est vraiment un exploit dont je suis fier). Le jeu qui dépassera l’investissement personnel que j’ai fais sur Bloodborne dans cette génération est loin d’être arrivé.

Médaille d’argent : Life Is Strange 

Médaille de bronze : The Last of Us Remastered

TFGA n°22 : Les 5 pêchés capitaux

Bonjours à tous,

Nous sommes le 20 du mois et c’est donc l’heure de lever le voile sur le TFGA n°22 du mois de Juillet ! Comme toujours Alex Effect nous a donc communiqué le thème du mois et ce sera : Les 5 pêchés capitaux ! Oui, 5 pêchés et non pas 7 comme le veut la tradition. C’est l’heure de faire un choix dans nos hontes de gamer ami de la communauté et de dévoiler nos petits secrets. C’est parti ! 🙂

L’envie : Pikachu, viens ici !

maxresdefault

Je ne vais pas chercher bien loin tant c’est d’actualité. Je ne vais pas non plus vous le présenter, vous le connaissez probablement déjà. Je parle évidemment du gros buzz mobile de l’année : Pokémon Go ! Sauf que moi je ne peux pas y jouer.. Je suis sur un Windows Phone ! Shame… Shame… Shame… et je meurs d’envie d’y jouer. Un rêve de gosse inaccessible pour moi actuellement et je vous envie possesseur de IOS et Android !

L’avarice : Encore un dernier…

jshopping-achats-compulsifs-virgin-tonic

Prendre l’avarice sous le sens : « accumulation de richesses » et non pas le coté grippe-sou. Pour ceux qui suivent mes articles » loot du mois », vous avez probablement remarquer que j’achète en moyenne 1 à 2 jeux par mois. Encore je me suis calmé, à une époque j’achetais tout neuf en Day One. Sans compter les autres passions que sont les comics, manga, cinéma, etc… Je suis un dépensier, je l’assume ! Pour ma défense, j’achète beaucoup d’occasion et je revends pas mal de chose.

La paresse : La console est trop loin.

de-l-importance-de-la-paressem255980

Parce que l’avarice ce n’était pas assez, la paresse rentre également dans l’équation ! J’ai un mal fou à finir un jeu quand il ne m’accroche pas instantanément. Alors je traîne des pieds, je commence autre chose et j’oublie totalement le précédent. Dernière victime : Knack que j’abandonne au bout de 2 chapitres seulement.

La colère : Combo Breaker !

killer_instinct_11

J’illustre ce point avec Killer Instinct (car c’est le dernier en date que j’ai fait) mais ce que je vais vous dire est également valable pour l’ensemble des jeux de combats. Je suis ultra mauvais perdant sur ce genre de jeux et ils sont même interdit de séjour chez moi par ma chérie. Avec un jeu de combat, je passe l’orgueil à la colère en un clin d’œil. A la sortie du jeu tout se passe bien, j’ai un bon niveau, je gagne, je fanfaronne… puis je perd, je cris et je casse une manette. Voilà.

La luxure : Tu seras à moi femme !

dragon-age-sex

Avant de polémiquer sur un tel titre, je parle bien évidement jeux vidéo ! Morrigan dans Dragon Age, Isabela dans DAII, Liara dans Mass Effect, Talia dans ME2, toutes les prétendantes dans Alpha Protocol… je mets toujours un point d’honneur dans les RPG occidentaux à conclure une histoire d’amour. Puis en quoi c’est mal ça fait partie du jeu non ? 🙂

 

 

 

 

 

TFGA n°21 : Jaquette, ma belle jaquette, dis moi qui est la plus …

Comme chaque mois, Alex Effect nous sort de son chapeau le thème du nouveau TFGA. Ce mois-ci le thème est « Jaquette, ma belle jaquette, dis moi qui est la plus … ». Grosse difficulté pour ma part tant je ne fais pas souvent attention à la jaquette et que la plupart sont génériques au possible. Retournant mon étagère de fond en comble pour vous combler, voici mon classement des jaquettes les plus…

… horribles : Batman Arkham City GOTY

batman-arkham-city-goty-edition-box-art

Je pense que le visuel parle pour moi. Warner et les jaquettes des éditions GOTY c’est une catastrophe. Alors que la jaquette de base s’en sort plutôt bien avec un Batman sur un toit couvrant le ciel de Gotham, la version Game of the Year est une avalanche de texte, de citation de la presse, de logo le tout sur un Batman moche en noir et blanc. Le jeu c’était déjà très bien vendu, on avait vraiment besoin de ça sur la jaquette pour faire vendre encore plus ? Je suis pas sûr que ça marche.

…  aguicheuses : Catherine

140724_bit_catherineinline1-crop-original-original

Avec Catherine, nous avons eu le droit à une jaquette réversible présentant d’un côté Catherine avec un C et Katherine avec un K. Pose et situation aguicheuse des deux protagonistes, avec Vincent en caleçon à cœur pendu au postérieur d’une d’un côté et tombant dans le décolleté de l’autre. On y rajoute quelques hommes/boucs, représentation de l’adultère et on retrouve sur la jaquette les thème centraux de ce jeu de réflexion pas comme les autres. Ce genre de jaquette est plutôt rare dans nos contrés mais celle de Catherine est super bien foutu. 🙂 et vous, êtes-vous plutôt Katherine ou Catherine ?

… classieuses : The Legend of Zelda Wind Waker

me0000311869_2

La toute première édition limitée de Wind Waker (possédant Ocarina of Time dedans) nous a été livré dans un écrin entièrement doré, passant par la jaquette mais également la boite. J’avais fais un gros caprice à ma mère à l’époque pour l’avoir quand on l’avait vu en magasin, mais sachant mon amour déjà grand pour la série à l’époque j’avais réussi. 😀  Bien que monochrome, la couleur or est représentative de la série dans son ensemble, possédant des cartouches dorées pour les premiers opus. Un petit bijou.

… cultes : GTA Vice City

770999gtavicecity

Afin de ne pas être original pour un sou, comment ne pas parler de GTA dans un top sur les jaquettes de jeux vidéo ? Possédant un style inimitable, on reconnait la série au premier coup d’œil sur les étals des magasins. On ne peut pas faire plus culte, ce patchwork d’image avec le titre en gros au milieu. Me concernant c’est surtout celle de Vice City qui m’a marqué, avec son titre façon néon disco. C’est également l’opus de la série que je préfère et où j’ai passé un nombre incalculable d’heure.

… représentatives du jeu : Bloodborne

jaquette-bloodborne

Oui mais Bloodborne dans sa couverture alternative (image ci-dessus) ! La jaquette est réversible et je trouve la jaquette alternative tellement plus belle et symbolique que l’originale. Reprenant un artwork du jeu, on y trouve un chasseur de dos entièrement seul face à un monde a priori inconnu et dérangeant. C’est tellement représentatif du jeu et de la solitude qui nous entoure quand on démarre l’aventure, que je l’ADORE. Je ne comprends donc pas que ce ne soit pas la vrai jaquette de base.

TFGA n°20 : Coffee Quest vs Les joueurs

L’heure est venue de dévoiler ma participation au TFGA n°20. Le thème de ce mois est : « être ou ne pas être à contre-courant ». Un thème qui m’a largement plus inspiré que celui du mois dernier et arrive ainsi très rapidement ! Trop rapidement peut-être, vu que mon dernier article était déjà un TFGA… Mais bon que voulez vous. Coffee Quest vs Les joueurs c’est maintenant !

Les FPS guerres modernes/futuristes

2c34075d0bf90d982c59b59f2a12fddc

Le public, mais moi non.

Quand je parle de guerre moderne, je pense surtout à Call of Duty et toutes les dérives qu’elle a eu sur l’industrie et le FPS de guerre. Chaque année, je souffle devant les pubs pour ce « divertissement » qui viennent me gonfler même dans les bandes-annonces des cinémas. Non je n’ai pas envie de m’immerger et de jouer a la guerre sur mon téléviseur. Ce n’est pas fun et ça n’a pas a l’être. Battlefield, Medal of Honor, Homefront… même combat.

Hideo Kojima

kojima-out-640x281

Le public, mais moi non.

Oui Hideo Kojima en général. Je n’ai jamais accroché à ses productions. Metal Gear Solid ? Le contexte, l’histoire, les personnages, le gameplay… je n’accroche à rien dans cette licence pourtant ce n’est pas faute d’avoir essayé. La Kojima Prod n’a jamais était un gage de qualité pour moi. Zone of The Ender ? une purge. Castlevania lords of shadow ? une insulte à la série. L’annulation de Silent Hills/PT ? Un soulagement. Je ne demande qu’à être surpris par sa nouvelle licence chez Sony, mais je n’en attends rien pour le moment.

Le RPG japonais

ffxii_battle2

Le public aime, moi non.

Je suis un très gros joueur de RPG. C’est clairement mon genre de prédilection. Pourtant je n’ai jamais accroché au style de la plupart des RPG japonais. Je pense surtout au tour par tour au quel je suis totalement hermétique/allergique en dehors de Pokémon. Pour ce gameplay est une purge à jouer. Je n’accroche pas non plus au gamin de 14ans, amnésique, sortant d’un petit village pour sauver le monde. D’accord, tous les RPG jap ne sont pas comme ça (et heureusement) mais quand même un bon paquet ! En exemple un bon RPG jap pour moi c’est NieR. Action RPG avec un univers profond et mature.

Platinum Games

10th_art_1920x1080_gb

J’adore ! 

Le meilleur studio japonais actuellement pour moi et de très loin (avec grasshopper manufacture que j’affectionne autant). Ils ont compris depuis le départ l’importance de s’adresser à un public international tout en gardant leur force japonaise en insistant sur un gameplay aux petits oignons. Pourtant le public a boudé toute leur production originale. Pour rappel, Bayonetta fut un échec commercial et n’est devenu culte que plus tard. Mad World ? une perle incomprise. Et ma suite de Vanquish elle est où ? dans ton cul Coffee Quest. Pourtant il avait le meilleur gameplay pour un TPS que j’ai pu voir.

Les jeux que personne n ‘a aimé sauf moi

03265716-photo-alpha-protocol

J’adore ! 

Oui j’aurai pu faire ce TFGA entièrement avec ce point-ci, mais je voulais vous parler d’autre chose. Donc je vais conclure sans rentrer trop dans les détails par une petite liste de jeux qui me viennent en tête qui ont été boudés et que j’ai personnellement adoré. Prêt ? c’est partie !

Alpha Protocol : Oui le jeu a des problèmes de finition mais c’est le seul RPG espionnage à la James Bond qui existe. Magistralement bien écrit et nos choix ont vraiment des conséquences !

The Order 1886 : Tout le monde l’a déjà oublié pourtant je l’ai trouvé magnifique, bien rythmé et avec un univers des plus intéressants.

Dragon Age II : Le vilain petit canard de la série d’après les joueurs. Moi j’adore. Plus intimiste que les autres et avec des nouveaux personnages forts.

Afro Samurai : Adaptation ultra fidèle de l’animé avec toujours la voix de Samuel L. Jackson et une bande originale signé par un RZA en grande forme.

Mafia II : Oui ce n’est pas autant ouvert et rempli de quête fedex à la con que d’autres opens worlds mais au moins on se concentre sur l’essentiel : le scénario, les personnages et l’ambiance.

 

 

TFGA n°19 : 30 millions d’amis

Il est temps pour moi de lever le voile sur le TFGA n°19 qui a pour thème nos amis les bêtes. Un TFGA que je  rends public seulement quatre jours avant le prochain. Oui, mais je ne le voulais pas ce thème ! On était invité à voter pour notre thème préféré sur le Twitter de Alex Effect créateur du TFGA, et je n’ai en aucun cas voté pour lui ! Moi je voulais les pêchés capitaux, j’avais préparé mon classement à l’avance et puis PAF (comme le chien) voilà que débarquent les animaux. La déception fut tellement grande que le top arrive un mois après. Mais bon, on les aime ces animaux…

5# Un tigre ! PAN. Un ours ! PAN. – Far Cry 3/4

On les aime tellement ces animaux que l’on adore les chasser et faire du craft avec leur peau fraîchement dépecées et encore ensanglantées. Un hostlers d’arme ou un carquois d’arc plus tard, on repart à la chasse mais pour le plaisir cette fois. Armé d’un simple arc, d’un couteau et de notre b*** on se livre un duel sans merci avec les tigres et autres ours des environs. Preuve que Dicaprio n’a rien inventé, il a seulement jouer à Far Cry pour préparer son rôle dans The Revenant.

maxresdefault

4# Pey’j le Sus Sapiens – beyond good and evil

Un Sus Sapiens est un porc doué d’une intelligence similaire à un être humain. Pey’j est l’oncle adoptif et mentor de l’héroïne Jade, il est la caution émotionnelle et humoristique du chef d’oeuvre de Michel Ancel. Bricoleur de métier, Pey’j aide Jade dans ses reportages et l’accompagnera toute l’aventure pour ne pas la laisser seule face au danger. Puis c’est un porc qui lance des punchline hyper méta. Dans le feu de l’action il peut lancer « Ça commençait à sentir le cochon grillé. » ou « Chili con carne ! » et rien que pour ça il mérite déjà sa place.

ngbbs45bbd77411bbe

3# Blinx le chat – Blinx

Jeu de lancement exclusif à la première Xbox, Blinx était un jeu de plateforme/action, genre très représenté à l’époque des consoles 128bits. On y suivait l’histoire de Blinx, un chat armé d’une sorte d’aspirateur dont l’objectif est d’éviter la fin du temps. L’aspirateur nous donnait la possibilité de pouvoir remonter le temps, de l’accélérer, de le ralentir et même de le geler. Blinx a même eu le droit d’avoir une suite quelques années après. Depuis le chat est enfermé dans un carton chez Microsoft et n’est pas près d’en ressortir… mais Blinx c’était vraiment sympa.

blinx

2# Les munitions vivantes – Oddworld la fureur de l’étranger

L’univers d’Oddworld est une merveille. Dans l’opus La fureur de l’étranger, on contrôle un chasseur de prime à l’allure féline dans un monde très inspiré du western. J’aurais pu mettre le personnage en lui-même dans le classement, le truc vraiment cool de cet opus c’est que les munitions de l’arme de l’étranger (une arbalète) sont de véritables petits animaux. Les abeilles sont tirées en rafale comme une mitraillette, les araignées emprisonnent les ennemis dans une toile, la chauve-souris est explosive… jouez-y, c’est vraiment bien.

oddworld2_04

1# Conker l’écureuil – Conker bad fur day/live and reloaded

Conker est l’animal le plus irrévérencieux et psychotique de toute l’industrie vidéo ludique. Il est alcoolique, accro à l’argent, possède un humour graveleux et grossier et brise régulièrement le 4e mur pour s’adresser directement à ses développeurs. Après un gros black-out dû à une soirée bien arrosée, Conker voudra rentrer chez lui avec la gueule de bois du siècle. Tout ne se passera pas comme prévu et son avidité pour l’argent le fera largement s’éloigner de son objectif principal.

maxresdefault1

Hors Compétition : Mon bébé Jay-Z

WP_20160301_001

Parce qu’il est le plus beau, le plus fort, le plus affectueux, le plus râleur et le plus chiant devant la télévision, mon amour de chat Jay-Z ne pouvait pas concourir dan ce classement. Il aurait battu Conker à plat de couture.

 

TFGA n°18 : Les accomplissements de ma vie de gamer

TFGA-alex1

Bonjour à tous,

On se retrouve encore (j’avais un sacré retard sur le dernier) pour un nouveau TFGA. Pour moi, c’est toujours un plaisir de participer au Top Five Game Addict de ce cher Alex Effect, et j’espère que vous prenez également du plaisir à me lire. 🙂  Ce mois-ci le thème est « Vos plus grands accomplissements ». Enjoy !

#5 – Limbo : Finir le monde secret

Limbo

Limbo n’est pas un jeu simple de base, mais avec un peu de persévérance on peut le finir facilement. Cependant, finir son niveau bonus c’est une autre paire de manche. Une fois trouver tous les œufs dans les différents niveaux, on débloque un niveau entièrement plongé dans le noir (dans la version Xbox One du moins, je ne connais pas les autres versions). La seule solution pour avancer est de se référer au sound design des pièges pour espérer survivre. Je me rappellerais toujours du jeu à cause de ce niveau qui a réellement mis mes nerfs à rude épreuve… au point de le recommencer beaucoup BEAUCOUP de fois. Finalement j’ai réussi à me le faire. Par contre, j’ai abandonné pour le succès demandant de finir le jeu en moins de 5 morts. Faut pas déconner non plus. 🙂

#4 – Bloodborne : Obtenir le trophée platine

Bloodborne™_20160214191653

Au final, je ne suis pas original pour un sou avec cette position, le jeu se retrouvant déjà dans plusieurs tops de la communauté. Cependant, pour moi c’est tout même une vraie victoire sur la philosophie des « Souls« . Là où je suis resté totalement hermétique face à la difficulté dans l’univers de Dark Souls, Bloodborne lui m’a continuellement donné envie d’aller de l’avant et de découvrir ses nombreux secrets. Plus d’une centaine d’heure de jeu plus tard me voilà en possession du St Platine et toujours en train d’y jouer en New Game + 3, que ce soit en solo ou en coop. 🙂

#3 – Shadow Warriors : Mon époque SpeedRun

Shadow Warriors

A une époque, grand mal m’a pris de vouloir me mettre au speedrun. Pour ce faire, j’avais choisi de poser mon dévolu sur Shadow Warriors, l’ancêtre de Ninja Gaiden sur NES. Sans être aller à publier mes scores car au final j’ai jamais été aussi performant que je l’aurais espéré, je connais le jeu sur les bouts des doigts après de nombreuses semaines à avoir recommencer le jeu en boucle. Bon je suis capable (ou du moins j’étais, les réflexes se perdent vites) de le finir sans mourir c’est déjà ça. 🙂

#2 – COD World at War : Faire partie d’une team

call-duty-world-war-screenshot-5

Même si aujourd’hui je préfère me pendre plutôt que de rejouer à un Call of Duty (je n’aime pas du tout l’orientation actuelle de la série en plus de l’overdose à force), j’ai toujours beaucoup apprécié les opus se déroulant durant la Seconde Guerre mondiale. Mention spécial à l’opus World at War qui a rythmé ma vie de gamer pendant plus d’un an avec son mode multijoueur. A l’époque, avant que l’e-sport soit ce qu’elle est aujourd’hui, on trouvait déjà certains sites permettant d’enregistrer des teams et de faire des match classé. J’ai fais partie de cette aventure avec une équipe plutôt bien classée sur un site dont je ne me rappelle absolument plus nom (troll face de l’auteur). Ce fut ma grande époque multijoueur compétitif alors que j’ai toujours été un joueur solitaire et j’ai eu la chance de rencontrer des personnes merveilleuses qui sont devenu de très bon amis avec le temps. 🙂

#1 – Ouvrir Coffee Quest

Logo Coffee Quest

Et oui. Mon plus grand accomplissement de ma vie de gamer c’est d’avoir ouvert le blog sur lequel je vous parle, mon bébé à moi : Coffee Quest. Cela fait de nombreuses années que je parle d’ouvrir un blog ou une chaine Youtube pour partager mes passions (bon d’accord je parle pas que de JV) et que je reporte l’inévitable, jusqu’au 29 octobre dernier. Même si je ne suis pas hyper régulier dans mes articles, je prends toujours un grand plaisir à écrire pour vous. Vous êtes de plus en plus nombreux à me suivre et je vous en remercie. Je vous lâche même un petit scoop : je travaille sur un format de vidéo concernant le JV qui je l’espère, donnera bientôt naissance à une chaîne Youtube associé au blog. Mais chut je ne vous ai rien dit ! 😉