Archives du mot-clé top 5

TFGA S03E01 : Hype et des raisons

Bonjour mes petits expresso ! Après une édition spéciale « renaissance« , le TFGA de notre cher ami Alex Effect revient pour une saison 3 et cela pour notre plus grand plaisir ! Fini le format mensuel qui pouvait être contraignant sur la longueur, la nouvelle mouture du top communautaire le plus célèbre de la blogosphère JV est dorénavant plus libre, mais tout aussi attendu par ses fidèles. Ainsi chaque participant devra, avec ce premier épisode, s’épancher sur le thème : Hype et des raisons. Vous remarquez le petit jeu de mot d’une subtilité sans nom ! 😁

Lire la suite TFGA S03E01 : Hype et des raisons

TFM2A : Mes mangas préférés

Aujourd’hui, on change des carcans habituels du blog pour venir faire un petit tour par les TFM2A ! Vous ne connaissez pas ce rendez-vous ? Il s’agit en réalité du Top Five Mangas et Animé Addict initié par Romain, alias Gaararyuha, de chez nos amis de Band of Geeks. Le TFM2A est un rendez-vous mensuel qui compte déjà 20 éditions, autant dire que je suis sacrément à la bourre… mais plutôt que de le prendre en cours de route ou de rattraper entièrement mon retard, j’ai décidé de m’attarder sur la 8ème édition (de janvier 2016!) qui avait pour thème : Vos mangas préférés. L’occasion de vous faire connaitre mes goûts en matière de manga et d’ensuite de participer ponctuellement aux futures éditions ! 😉 

Mes Mangas Préférés

ghj.jpg

My Hero Academia

Ce sera le seul manga récent de la sélection, mais je ne pouvais pas ne pas en parler ! My Hero Academia a démarré l’année dernière chez nous aux éditions Ki-oon et compte déjà pas moins de 7 tomes ! Dans un monde où 80 % de la population possèdent des super-pouvoirs ( appelé Alter), voir des supers-héros et supers-vilains dans la vie quotidienne est devenue monnaie courante. On y suit Izuku Midoriya, un collégien faisait partie des 20 % de la population ne possédant aucun super-pouvoir, mais qui rêve depuis sa tendre enfance d’intégrer la Hero Academia. Pour moi le manga de Kohei Horikoshi est le meilleur shonen du moment et le seul à avoir vraiment les épaules pour devenir LA nouvelle référence. J’ai accroché instantanément au mélange des genres empruntant aussi bien aux classiques du shonen, qu’au domaine du comics. Je conseille largement !

Résultat de recherche d'images pour "my hero academia manga"

Love Hina

Enfant des années 90, j’ai vu arriver, après l’avalanche Dragon Ball, la plupart des mangas devenus culte de nos jours. Parmi eux se trouve Love Hina, un shonen sous fond de comédie romantique créé par  Ken Akamatsu (à qui l’on doit également Negima). On y suit l’histoire de Keitarō, un jeune homme de 19 ans qui rêve d’intégrer la prestigieuse école de Tōdai, afin de tenir la promesse qu’il a faite à une fille quinze ans plus tôt. Malheureusement, l’école a depuis fermé et à son arrivée, il se rendra compte que l’école est devenu un pensionnat pour jeunes filles… les ennuis arrivent forcément et Keitarō deviendra le gérant de la pension. Entre romance, quiproquo et nez plein de sang (petite culotte inside), Love Hina est un bonbon à dévorer.

Résultat de recherche d'images pour "love hina manga"

Death Note

On quitte les petites culottes de Love Hina pour quelque chose de bien plus sombre avec Death Note ! Manga événement des années 2000, Death Note est le dernier manga que j’ai lu avant de faire une énorme pause de 10 ans et reprendre l’année dernière. Pourquoi une telle pause ? J’avais tellement adoré l’histoire et la tension qui s’en dégage, que je ne trouvais plus mon compte dans les autres productions de l’époque ! Le duel psychologique entre Light et L et leur dualité face à la mort est tellement intense que encore aujourd’hui, ça reste pour moi une référence du genre.

Image associée

Dragon Ball

Ça n’étonnera personne de voir du Dragon Ball dans ce top, tant le manga a marqué plusieurs générations de lecteurs. Je ne vous ferais pas non plus l’affront de vous présenter l’histoire… cependant il y a une petite nuance ! Si j’aime Dragon Ball dans son ensemble, c’est surtout les premiers tomes quand Goku petit affronte l’armée du ruban rouge, qui remporte mes faveurs. J’adore cette époque avec la découverte de Bulma, Krilin, Tortue Génial, Yamcha… c’est super drôle et frais ! Une époque trop souvent mise de côté par rapport à Dragon Ball Z et je milite pour sa réhabilitation immédiate !

Résultat de recherche d'images pour "dragon ball manga armée du ruban rouge"

GTO

Mais devant même Dragon Ball, le manga m’ayant le plus marqué… c’est le cultissime Great Teacher Onizuka dans ses premières aventures en solo ! Je parle donc bien de GTO et non pas de Young GTO ou de toutes les nouvelles séries sorties après pour surfer sur son succès passé (Shonan 14 Days, Paradise Lost…) et qui sont toutes largement inférieures et sans surprise. GTO c’est 25 tomes de pur bonheur où l’on suit Onizuka, ancien petit caïd qui devient du jour au lendemain professeur dans un lycée pour draguer des étudiantes et développera sa propre manière d’enseigner. Mais sous son air de shonen, GTO c’est également une ode au non-conformisme et à l’Humanité. Qui n’a pas rêvé d’avoir Onizuka comme professeur quand il était jeune sérieusement ?

Résultat de recherche d'images pour "gto manga"

C’est tout pour ma première participation au TFM2A ! Je suis finalement resté plutôt sage en parlant essentiellement de Shonen plutôt célèbres, mais j’aurai pu également citer Gantz, Enfer & Paradis, Devil Devil, Shaman King, Tsubasa Reservoir Chronicle, GetBackers ou encore le début de One Piece et Bleach… qui m’ont tous passionné à un moment ou un autre. Mais j’en reparlerais probablement dans un futur TFM2A ! 

Top Cinéma : 5 films sur mon étagère que je n’ai toujours pas vu

Accumulateurs de première, collectionneurs sur les bords et acheteurs compulsifs assumés, on peut dire que ma chérie Popcorn&Gibberish et moi on s’est bien trouvé. A nous deux avec nos nombreuses passions, les étagères commencent légèrement à déborder. Du côté des Blu-Ray/DVD, on doit dépasser largement la centaine de long métrage (à première vue sans compter). Des classiques, des réalisateurs favoris, des œuvres improbables… et des films achetés sans jamais les voir. Ce qui avouons-le est un peu bête. On a décidé ainsi de sortir un top cinéma respectif des films que l’on a toujours pas vu mais que l’on possède, dans l’optique de -qui c’est- les regarder prochainement. Enjoy !

Fleming

Afficher l'image d'origine

Le parcours de Ian Fleming, ancien officier de l’intelligence navale britannique devenu l’auteur des romans consacrés à l’agent 007 James Bond…

Bon d’accord je triche directement, ce n’est pas un film, mais une mini-série en 4 parties. Mais ça traîne également sur l’étagère donc ça compte. Je suis un grand fan de James Bond depuis toujours et Fleming était donc un achat obligatoire me concernant. En réalité, j’ai vu 2 épisodes sur 4 et j’ai trouvé ça génial, mais j’ai arrêté pour d’obscurs raisons… En plus c’est Dominic Cooper en Fleming, et ça c’est cool.

Photo Dominic Cooper

Night Call

Afficher l'image d'origine

Branché sur les fréquences radios de la police, Lou parcourt Los Angeles la nuit à la recherche d’images choc qu’il vend à prix d’or aux chaînes de TV locales. La course au spectaculaire n’aura aucune limite…

Il me semble que c’est un cadeau que j’avais fais à ma chérie puisqu’elle adore Jake Gyllenhaal. Bon, j’avoue c’était également pour moi, je l’avais raté au cinéma et il a reçu de nombreux éloges. On se fera un avis dessus un jour…

Night Call : Photo Jake Gyllenhaal

Only God Forgives

Afficher l'image d'origine

À Bangkok, Julian, qui a fui la justice américaine, dirige un club de boxe thaïlandaise servant de couverture à son trafic de drogue.
Sa mère, chef d’une vaste organisation criminelle, débarque des États-Unis afin de rapatrier le corps de son fils préféré, Billy : le frère de Julian vient en effet de se faire tuer pour avoir sauvagement massacré une jeune prostituée. Ivre de rage et de vengeance, elle exige de Julian la tête des meurtriers.
Julian devra alors affronter Chang, un étrange policier à la retraite, adulé par les autres flics …

Amateur de belles images, je voue une passion au cinéma de Nicolas Winding Refn depuis la découverte de Bronson et Valhalla Rising. Drive, avec déjà Ryan Gosling au casting, fait partie de mes films favoris et le récent The Neon Demon m’a mis dans tout mes états. Mais je n’ai pas encore vu Only God Forgives…. la faute à une programmation courte au cinéma et la flemme à la maison.

Only God Forgives : Photo Ryan Gosling

Las Vegas Parano

Afficher l'image d'origine

A travers l’épopée à la fois comique et horrible vers Las Vegas du journaliste Raoul Duke et de son énorme avocat, le Dr. Gonzo, évocation caustique et brillante de l’année 1971 aux Etats-Unis, pendant laquelle les espoirs des années soixante et le fameux rêve américain furent balayés pour laisser la place à un cynisme plus politiquement correct.

Film culte pour beaucoup de ma génération, on me parle de Las Vegas Parano très souvent depuis très longtemps. Il y a un bon casting, l’histoire a l’air sympa puis c’est Terry Gilliam derrière… mais non, toujours pas vu. On l’avais pris en occasion pour se le faire et depuis il traîne dans le fond de la bibliothèque…

Afficher l'image d'origine

Lady Vengeance

Afficher l'image d'origine

Geum-ja, une belle jeune fille, devient un personnage public lorsqu’elle est accusée de l’enlèvement et du meurtre d’un garçon de 5 ans. Ce crime atroce obsède les médias. Geum-ja passe aux aveux et est condamnée à une longue peine de prison. Elle va consacrer ses 13 ans d’enfermement à la préparation méticuleuse de sa vengeance contre son ancien professeur Mr. Baek…

Le cinéma sud-coréen et moi, c’est une merveilleuse histoire d’amour depuis maintenant de nombreuses années. Actuellement, c’est probablement l’industrie cinématographique la plus prolifique en terme d’audace, de nouvelles idées et d’univers poisseux. Pour moi, tout a commencé avec le classique instantané : Old Boy de Park Chan-Wook. Depuis j’ai rattrapé mon retard sur le réalisateur en achetant/regardant la majorité de sa filmographie, et pourtant… je n’ai toujours pas vu Lady Vengeance. Le film s’inscrit dans la trilogie de la vengeance du réalisateur, composé de Lady Vengeance, Old Boy et Sympathy for Mr. Vengeance.

Lady vengeance : Photo Chan-wook Park, Yeong-ae Lee